• Un joli couple

     

    Quelques cadres avec diverses créations

     

     


    21 commentaires
  • De jolies fleurs

    Quelques jolies fleurs

    Quelques jolies fleurs

    Quelques jolies fleurs

    Quelques jolies fleurs

    Quelques jolies fleurs


    24 commentaires
  • La différence entre un récit fantastique et merveilleux

    Ces deux univers narratifs se ressemblent beaucoup. Il peut donc être difficile de les différencier. Pourtant, il existe une différence subtile entre les deux.​

    Dans un récit fantastique, le personnage ne croit pas au phénomène étrange qui survient. Tandis que dans le récit merveilleux, les phénomènes surnaturels sont acceptés d'emblée et considérés comme étant complètement normaux. Comme le lieu et l'époque sont flous et lointains dans les récits merveilleux, les auditeurs acceptent que des choses hors normes arrivent.

    CREAS FANTASTIQUES

     


    11 commentaires
  • créas africaines

    Femme nue, femme noire
    Vêtue de ta couleur qui est vie, de ta forme qui est beauté
    J’ai grandi à ton ombre; la douceur de tes mains bandait mes yeux
    Et voilà qu’au coeur de l’Été et de Midi,
    Je te découvre, Terre promise, du haut d’un haut col calciné
    Et ta beauté me foudroie en plein coeur, comme l’éclair d’un aigle

    Femme nue, femme obscure
    Fruit mûr à la chair ferme, sombres extases du vin noir, bouche qui fais lyrique ma bouche
    Savane aux horizons purs, savane qui frémis aux caresses ferventes du Vent d’Est
    Tamtam sculpté, tamtam tendu qui gronde sous les doigts du vainqueur
    Ta voix grave de contralto est le chant spirituel de l’Aimée

    Femme noire, femme obscure
    Huile que ne ride nul souffle, huile calme aux flancs de l’athlète, aux flancs des princes du Mali
    Gazelle aux attaches célestes, les perles sont étoiles sur la nuit de ta peau.
    Délices des jeux de l’Esprit, les reflets de l’or ronge ta peau qui se moire
    A l’ombre de ta chevelure, s’éclaire mon angoisse aux soleils prochains de tes yeux.

    Femme nue, femme noire
    Je chante ta beauté qui passe, forme que je fixe dans l’Éternel
    Avant que le destin jaloux ne te réduise en cendres pour nourrir les racines de la vie.

    Léopold Sédar Senghor

    Quelques créas variées

    Quelques créas variées

    Quelques créas africaines

    Quelques créas africaines

    Quelques créas africaines

    Musique de Bisso show "ce soir entre nous"

     


    21 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires